En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Communication

Le harcèlement, "nous, on en parle"!

Par PRISCILLE LEMIRE, publié le mardi 5 juin 2018 17:58 - Mis à jour le mardi 12 juin 2018 18:10
harcèlement 2018.png
Un petit groupe d'élèves de terminale s'est impliqué toute l'année dans un projet de prévention du harcèlement et raconte son expérience.

Le harcèlement est un phénomène très répandu dans le milieu scolaire. Il s'articule autour de trois axes principaux: la violence (physique ou morale), la répétition et l'isolement.

C'est autour de cette thématique qu'un groupe de terminale littéraire accompagné de quelques uns de leurs professeurs, a décidé de travailler. Le projet consiste alors à intervenitr dans des classes de seconde dans un premier temps, afin de les sensibiliser au sujet. Les élèves passent alors par groupe de 3 ou 4 dans chaque classe, afin de nouer un dialogue et débattre avec eux.

Ces interventions ont attiré l'attention des élèves qui souhaiteraient à leur tour s'investir dans ce projet. Nous nous appuyons sur différents supports: un diaporama que nous avons réalisé accompagné d'une série de photos montrant des insultes couramment entendues, ainsi qu'une vidéo qui a obtenu le prix "non au harcèlement" 2017. (visible sur le site: nonauharcelement.education.gouv.fr)

Les supports photos ont été réalisés par une élève du groupe. Ils visent à attirer l'attention des élèves sur des propos qu'ils peuvent tenir au quotidien et sur leurs conséquences.

Nos interventions permettent d'instaurer un climat de confiance et de dialogue. Il est important pour nous de faire réaliser aux élèves à quel point le harcèlement se trouve partout. Nous avons appuyé notre projet sur le vécu de chacun des membres du groupe. Ceci nous a donc permis d'apporter de la pertinence à notre propos.

Bien que nous quittions l'établissement l'année prochaine, le projet sera continué par des élèves du lycée (tous niveaux confondus) qui se sentent concernés par la cause du harcèlement. Certains seront formés au niveau du rectorat. (Il s'agit de la formation des ambassadeurs lycéens dispensée à 3 élèves de l'établissement le 8 juin 2018 à Toulouse)

(Texte écrit par le groupe d'élèves concerné début juin 2018)