2 articles

APPRENDRE A ENTREPRENDRE : SCOLA INGENIOSA

Par GUY TROUPELPublié le 09 juil. 2015 à 16:41 ♦ Mis à jour le 10 juil. 2015 à 16:39

Projet : développement de l’esprit d’entreprendre

1)    Les Fondements

La relation école-entreprise se développe fortement au sein du lycée Vincent AURIOL. Des actions multiples et variées sont conduites dans l’ établissement et visent une meilleure connaissance des métiers et du monde de l’entreprise.

Ces actions favorisent l’appropriation par les élèves de l’environnement professionnel et de sa diversité et concourent à la construction du parcours de formation et du projet professionnel.

2)    Objectifs du programme

L’expérimentation vise à :

- intégrer dans le parcours scolaire des élèves, en lien avec des partenaires professionnels, une initiation à la vie économique, à la connaissance de l’entreprise et à l’entrepreneuriat notamment par la mise en situation.

- ancrer dans les pratiques de l’enseignement technique  les démarches entrepreneuriales en contribuant à modéliser les moyens, garantissant l’accompagnement pédagogique, méthodologique et technique nécessaires aux développements des démarches entrepreneuriales en établissements.

- développer une ingénierie spécifique à la mise en situation de création et gestion d’entreprise des élèves notamment en formant les équipes éducatives.

3)    Cadre d’intervention

Les projets proposent  un programme d’actions concertées avec les partenaires professionnels et/ou associatifs comprenant notamment :

- la mise en place d’outils pédagogiques permettant d’inscrire la démarche entrepreneuriale dans les pratiques des établissements et, à terme dans leurs projets d’établissements ;

- des outils de sensibilisation et de formation des équipes pédagogiques à la démarche entrepreneuriale ;

Les actions doivent :

- permettre aux élèves d’acquérir les compétences relatives à l’autonomie, à la prise d’initiative et de décision, au sens des responsabilités et de mesure du risque, au travail en équipe nécessaires à la démarche entrepreneuriale ;

- favoriser les interactions avec les différentes disciplines dispensées ;

- mettre en œuvre des modalités spécifiques permettant aux élèves d’être mis en situation de création et gestion d’entreprises.

4)    Cas développé au Lycée Vincent AURIOL

-       Développement et réalisation d’un avion (moteur essence et moteur électrique) dans le respect du développement durable (en partenariat avec l’association d’aéromodélisme et des fabriquant de modèles réduits).

-       Entreprise de géomètre (en partenariat avec la mairie et autres personnes)

 

 

 

COURSE EN COURS

Par GUY TROUPELPublié le 09 juil. 2015 à 16:39

Règlement

Une année pour créer la voiture de course du futur

Course en Cours est un dispositif pédagogique original, centré sur les Sciences et la Technologie. Des équipes de 4 à 6 collégiens ou lycéens montent leur écurie de bolide électrique durant une année scolaire. Les participants imaginent, conçoivent, fabriquent, testent et font courir leur mini voiture de course. Sur les traces des ingénieurs, les participants utilisent les mêmes outils et processus que les professionnels de la course automobile. Ils intègrent également une dimension marketing et communication à leur projet.

CONCEVOIR: La voiture de course du futur

Course en Cours place la nouvelle génération au cœur de ce programme qui s’inscrit dans une perspective de concrétisation des connaissances théoriques en lien avec le monde de l’entreprise. Dans chaque académie, la collaboration entre enseignement secondaire, enseignement supérieur et entreprises permet de fournir à toutes les équipes des tuteurs-étudiants et les ressources matérielles nécessaires à la réalisation de leur projet. Les tuteurs accompagnent les équipes tout au long du concours.

FABRIQUER: Une mini F1 avec des outils de pros

Les participants ont une année pour concevoir et fabriquer leur mini voiture de course. Bien plus qu’une simple construction d’un modèle réduit, les équipes doivent avant tout créer un concept original répondant aux problématiques contemporaines. Elles sont jugées sur l’idée, la conception de la voiture, ses caractéristiques techniques, son esthétique, etc. Pour intégrer les participants au cœur des réalités des métiers de l’ingénierie, les logiciels utilisés par les ingénieurs des plus grandes entreprises leur sont fournis. Course en Cours met également à disposition des équipes un moteur électrique.

EVALUER:  Au niveau régional et à l'échelle nationale

Pour prétendre au titre national, les équipes participent aux finales de leur région d’avril à mai. Durant toute une journée, dans une ambiance de concentration maximum, elles sont soumises à plusieurs épreuves : évaluation de leur stand, soutenance orale, course sur une piste de 20 mètres.... Les participants doivent convaincre un jury, composé de professionnels locaux et d’enseignants, de l’originalité et de la fiabilité de leur projet. La meilleure équipe de chaque académie est ensuite qualifiée pour la Finale Nationale, qui désigne chaque année le vainqueur du Grand Prix des collèges et lycées.

GRANDIR: Et croire en soi

L’égalité des chances s’est inscrite comme une composante centrale du concours dès sa création. Course en Cours souhaite susciter des vocations, promouvoir l’accès aux études supérieures, notamment les filières scientifiques et technologiques, en offrant à chaque participant une ambition et des conditions égales de réussite éducative et sociale.
Course en Cours, c’est mettre en pratique des connaissances théoriques de façon ludique.
Course en cours, c’est se mettre à l’épreuve. Course en Cours aide chaque participant, à se construire, à révéler son potentiel.
Course en Cours, c’est croire en soi.

http://www.course-en-cours.com/

Page 1 / 1

haut de page