8 articles

parrainage 2016 avec la société TECHNAL

Par GUY TROUPELPublié le 30 mars 2017 à 11:41 ♦ Mis à jour le 30 mars 2017 à 11:47

Pour la onzième année les 70 élèves, en BTS Etude et Réalisation d’agencement ou développement et réalisation bois, de la promotion 2015-2017, du lycée Vincent-Auriol, ont été parrainés par une entreprise. Cette année, c'est la société Technal qui va accompagner les étudiants dans un partenariat lycée-entreprise qui montre au fil des ans son efficacité dans le parcours professionnel de ces élèves hautement qualifiés. L'entreprise Technal est premier producteur européen de profilés en aluminium pour la menuiserie. Un partenariat a été mis en place afin de former les enseignants sur le matériel (profilés, assemblage) et le logiciel TechDesign. Cette dernière a accepté de s'engager, au côté du lycée, pour offrir un soutien pratique aux élèves.

Comme l'explique le directeur délégué aux formations professionnelles et technologique du lycée Vincent Auriol, Guy Troupel, «nous sommes un des rares établissements de l'Académie à avoir cette démarche de rapprochement entre les étudiants et les entreprises. Ce parrainage favorise l'insertion professionnelle, dans le monde de l'entreprise, avec un objectif académique, qui est «construire des parcours ambitieux. Il permet de développer la compréhension, les compétences et le relationnel. L'entreprise vient présenter son activité, toujours liée à la formation de nos étudiants».

Exceptionnel par sa longévité, sur l'Académie de Toulouse - Montpellier, ce genre de parrainage par une société privée, permet notamment aux élèves d'effectuer des stages dans cette entreprise et de se confronter déjà au monde du travail.

«Grâce au parrainage, nous nous constituons un réseau école-entreprise, qui facilite la recherche de projets et qui favorise la formation des professeurs et des élèves. Il nous permet de préparer la mise en place de formation en alternance pour les années qui viennent. Le sens de ce partenariat c'est avant tout ce lien fort qui nous unit avec les entreprises. Il contribue au progrès de l'enseignement technique grâce à la taxe professionnelle. Il participe à la formation grâce aux stages et à l'enrichissement de la pédagogie grâce aux projets initiés en entreprise», ajoute Guy Troupel.

Le succès de cette manifestation repose en grande partie sur la synergie des participants (entrepreneurs, industriels, étudiants, enseignants) qui pourront partager leur point de vue sur l'évolution des techniques.

parrainage 2014 avec la société HOMAG

Par GUY TROUPELPublié le 09 juil. 2015 à 12:11 ♦ Mis à jour le 13 juil. 2015 à 14:24

Le lycée des métiers lycée Vincent AURIOL propose des formations techniques de niveau III de type BTS et des formations de niveau II en partenariat avec l’université Champollion d’Albi de type licence professionnelle. Ces formations développent la conception de produits liés à l’ameublement et l’agencement ainsi que la réalisation de ces derniers.

Dans ce cadre, nous avons dans l’apprentissage une notion qui a fait son apparition ces dernières années: la chaîne numérique associées à l’usinage sur des machines-outils à commande numérique 5 axes. Cette notion est arrivée dans les nouveaux programmes du BTS Développement Réalisation Bois. Il y a fort à parier que le futur programme du BTS Agencement de L’environnement Architectural, qui en cours de réécriture, intégrera une approche de ces concepts.

En s’appuyant sur ces nouveaux référentiels, nous avons réalisé une enquête auprès d’une soixantaine d’entreprises de la région Midi-Pyrénées avec qui nous avons des relations diverses et variées. Cette étude menée, nous permis de mieux connaitre le parc machines de ses entreprises en terme d’outils 3, 4 et 5 axes.

Au résultat de cette enquête, la décision de réaliser l’acquisition d’une commande numérique 5 axes, en complément de la CN Masterwood 3 axes, est devenue, pour nous, une évidence.

 

Tout ceci, nous amène aujourd’hui, avec une coloration un peu particulière, à cette journée du 9ème parrainage de la promotion des BTS. Cette journée s’intègre dans le cadre de l’ouverture des établissements scolaires vers le monde de l’entreprise.

Cette action s’imbrique parfaitement dans l’action académique qui a pour objectif de :

- renforcer les échanges et les liens de partenariat existant déjà

- susciter de nouvelles initiatives

- instaurer un dialogue en profondeur entre les enseignants et les responsables d'entreprise, dans un esprit d'ouverture et de réciprocité

- offrir aux jeunes une première information sur le monde professionnel qui permet de mieux l’appréhender.

Cette action s’intègre aussi, dans l’action du relais mip, qui est de développer des coopérations technologiques entre les entreprises de notre secteur d’activité et notre établissement scolaire. Ces coopérations peuvent prendre différentes formes : utilisation de ressources humaines, stages d’étudiants, projets de BTS ou licence pro, utilisation de matériel. Nous avons pour ce faire la plate-forme technologique Bois à laquelle nous sommes adhérentes.

 

Cette année, il nous est donc apparu évident de mettre en valeur cette technologie d’usinage sur CN 5 axes.

Si l’on fait un peu d’histoire, l’évolution de la technique des machines à commande numérique a démarrée dans les années 50 dans le Massachusetts aux états unis quand l’armée américaine a demandé des pièces fabriquées massivement. On a vu apparaitre des machines qui ne pouvaient usiner que sur 3 axes.

Dans les années 60-70 le développement de l’électronique a permis les premières machines pilotées par des micro-processeurs.

Dans les années 80 on a vu naitre la FAO (fabrication assistée par ordinateur).

Cette FAO a permis un usinage plus complexe en 3 axes + 2 axes puis progressivement, on est arrivé aux 5 axes (avec un cout horaire élevé et bien souvent un fonctionnement en 8*2). La recherche d’évolution de la technique d’usinage dans le secteur du bois est quelque chose de très important, qui se développe et progresse régulièrement.

L’existence du GUB,  montre l’importance de la recherche dans le domaine de l’usinage du secteur du bois. Ce Groupe de travail sur l’Usinage Bois (GUB), est basé à CLUNY dans le 71, auquel participent, l’ENSTIB, le CTBA, l’IUT de Tarbes, l’université de Montpellier, les arts et métiers, etc...

Pour revenir au lycée des métiers, lycée Vincent Auriol, nous avons assisté à une présentation par la société HOMAG, de l’usinage 3, 4, 4.5 et 5 axes. L’après-midi, a été réservée à une démonstration d’usinage sur la nouvelle machine à commande numérique 5 axes (venture 316 L) en liaisons avec la chaîne numérique et le logiciel topsolid wood de chez MISSLER.

Une trentaine d’entreprises ont répondu présente et étaient avec nous de 14h et 17h pour assister à cette démonstration. Des enseignants du lycée Vincent AURIOL, du Lp de l’ameublement ainsi que d’autres établissements étaient aussi présents.

 

En termes de formation, de plus en plus d’entreprises du secteur de l’ameublement et de l’agencement utilisent des centres d’usinage de 3 à 5 axes. Ceci dans le but de répondre à des besoins de flexibilité, d’augmentation de la productivité ou bien de réduire le temps de réactivité. Ceux sont trois notions qui sont essentielles aujourd’hui.

Et l’achat de cet outil de production va nous permettre un apprentissage de haut niveau technologique de nos étudiants de BTS et licence pro dans le domaine de la production sur Commande numérique. De fait, le lycée des métiers lycée Vincent Auriol va répondre à un réel besoin en termes d’insertion professionnelle.

Je ne voudrais pas oublier que cet achat va aussi nous aider à répondre à des projets, dans le cadre de la plateforme technologique bois.

Dans le cadre de l’insertion professionnelle, cette journée nous a permis de recevoir 6 offres d’emplois et 5 propositions de stage.

D’autre part, Nous venons de réaliser un bilan du suivi de nos étudiants qui ont eu leur examen en juin 2013 : sur 38 étudiants, nous avons à ce jour 28 réponses.

            -10 en CDI

            -8 continuent leurs études

            -6 en CDD ou intérimaires

            -2 à l’étranger (Australie et Danemark)

            -2 en recherche d’emploi

 

parrainage 2009 avec la société BLUM

Par GUY TROUPELPublié le 12 juil. 2015 à 16:11

Alors que dans les prévisions de réforme de l'Education nationale, on insiste notamment sur les rapprochements « école-entreprise », au lycée Vincent-Auriol, cela fait déjà plusieurs années que cette collaboration étroite existe : au lycée technologique. Dans les filières technologiques (BTS), cet échange lycée-entreprise va même plus loin puisque depuis trois ans, la nouvelle promotion de techniciens supérieurs première année, est soutenue par un parrain.

« Ce parrainage est tout à fait logique car il se tourne vers l'avenir, autant pour l'entreprise que pour les élèves qui un jour se rencontreront à nouveau sur le marché du travail. Et des emplois, pour nos filières, il y en a », confiait le proviseur du Lycée des métiers d'art, du bois et de l'ameublement, Serge Icard. Cet avenir, le chef d'établissement le voit en grand puisque, pour ce 4e parrainage, les lycéens avaient quitté la petite salle Andrée-Mas du lycée, pour investir la salle polyvalente avec stands d'entreprises et conférence tout au long de la journée. « Nous tenions à marquer le coup cette année en donnant une plus grande importance à ces rencontres entre les élèves et les entreprises qui nous soutiennent et viennent même passer trois jours dans l'année pour former nos élèves en intervenant dans les classes », ajoutait Serge Icard en rappelant aussi que cette année, en plus du BTS productique bois et ameublement, option gestion de production, venait de s'ouvrir une autre filière de BTS agencement environnement architectural, ainsi qu'un niveau licence, dépendant de l'Université Champollion d'Albi, pour ceux qui souhaitaient poursuivre leurs études au niveau universitaire. « Désormais, notre lycée des Métiers d'art propose toute la filière de l'enseignement, depuis le CAP, jusqu'à la licence », expliquait Serge Icard. « L'an dernier, sur les 10 élèves de BTS 2e année, trois ont continué en école de design ; trois poursuivent en licence agencement ; trois autres n'ont pas eu l'examen ; et un à trouvé un emploi ». Cette année ils sont 15 élèves en 2e année et 30 en 1ère année pour une promo 2008 parrainée par la société autrichienne Blum, un des leaders mondial de la quincaillerie et équipements d'ameublement, dont le siège français est à Annecy.
 

parainage 2010 avec la société SAFRA

Par GUY TROUPELPublié le 12 juil. 2015 à 15:58 ♦ Mis à jour le 12 juil. 2015 à 15:59
En cinq ans, les filières BTS du lycée des Métiers Vincent-Auriol, a doublé ses effectifs et c'est l'entreprise d'Albi, Safra, qui parraine la nouvelle promo de 1ère année.Photo DDM, E.G.

La promo de première année des Techniciens Supérieurs (BTS) du lycée des Métiers Vincent-Auriol, a reçu le parrainage d'une entreprise d'Albi : La Safra, façonneur de matières, spécialisée dans la carrosserie automobile, la carrosserie industrielle et l'agencement. C'est d'ailleurs cette dernière activité qui intéresse plus spécialement les 15 élèves qui cette année ont choisi cette nouvelle filière « agencement de l'environnement architectural », mise en place en 2007 avec seulement 5 élèves mais aussi les 10 élèves de la filière de BTS Productique Bois.

« Nous sommes un des rares établissements de l'Académie à avoir cette démarche de rapprochement entre les étudiants et les entreprises », confiait le proviseur Serge Icard. L'Inspecteur pédagogique régional, M. Royannais, allait plus loin en soulignant que : « le lycée des métiers de Revel est même connu dans toute la France car c'est le seul qui peut proposer la filière entière dans le domaine du bois ».

 

Au cours de ce cinquième parrainage, le lycée Vincent-Auriol mettait aussi en avant ses nouvelles formations dans le domaine de l'agencement et le Contrat de Qualification Professionnelle en alternance, d'opérateur sur machines numériques, qui fait suite à la 1er journée professionnelle organisée l'an passé. Des journées professionnelles permettant de mettre en relation les entreprises et les étudiants, qui seront reconduites, tous les deux ans, sous forme de mini-salon. « Pour l'édition 2010 nous avons déjà une cinquantaine d'entreprises prêtes à embaucher, qui seront présentes car elles cherchent avant tout du personnel qualifié », expliquait le chef des travaux Bruno OMS. Venue spécialement de Paris pour ce parrainage, la présidente de la Fédération nationale de l'industrie de l'ameublement confiait : « je suis impressionné par la motivation de vos enseignants et je peux confirmer que dans nos métiers, on manque de gens qualifiés et nous avons beaucoup de demandes de la part de nos entreprises ». Elle proposait même aux élèves de BTS de Revel de pouvoir déposer leurs CV et petites annonces sur le site Internet « ameublement.com ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

parainage 2011 avec la societé MISSLER

Par GUY TROUPELPublié le 11 juil. 2015 à 16:39 ♦ Mis à jour le 12 juil. 2015 à 15:48

Parrainage des BTS par « Missler »

Les deux filières de techniciens supérieurs poursuivent leur chemin : agencement de l'environnement architectural ou développement et réalisation bois. « Cette année c'est le fabricant de logiciels 3D, d'architecture et d'aménagement intérieur, « Missler Software », qui est installé à Ramonville, qui parraine la classe de 30 élèves de première année », explique le Chef des Travaux au lycée, Bruno OMS. « En deuxième année nous avons une vingtaine d'élèves. 

Missler est le fabriquant du logiciel TOPSOLID très connu dans le monde industriel. La bibliothèque de la partie bois a été, en partie, développée au lycée Vincent AURIOL par les enseignants et les étudiants de la filière BTS. 

Page 1 / 2 Page suivante > Dernière page >>

haut de page